Forum transféré


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 par Francis...

Aller en bas 
AuteurMessage
francis



Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 26/04/2007

MessageSujet: par Francis...   Dim 27 Mai - 15:14

Si le contraire de la mediocrité est l'excelence,où peut se placer la moyenne?
Si le summum de la médiocrité est l'appat du gain et la convoitise, comment évaluer sa valeur venale?

Ces questions me trottent dans la tete en permanence,
Je ne pense pas etre le seul à y avoir été confronté. J'aurais aussi pu les mettre dans la rubrique "religion " que chacun évite soigneusement!
Evidement le fruit de notre éducation commune (à peu de chose prés,l'époque et ses évenements extérieurs l'a fait s'adapter)est profondement lié à ces notions.
Le handicap social qui en découle n'est pas obligatoirement perceptible par chacun,tant un nombre non négligeable d'entre nous a choisi une carriere lui permettant de se tenir à l'écart de ce dilemne.
Je dis ça sans amertume aucune ni envie(vous pensez bien!! )
Voila un petit sujet de réflexion pour un dimanche gris dans le loiret!
Argglll la tonne de réminiscence que ça fait (écouter "les dimanches à la con " de Renaud)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
irène

avatar

Nombre de messages : 102
Age : 62
Localisation : St Christophe (Drôme)
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: par Francis...   Dim 27 Mai - 21:50

Ouh là là!! Il a fallu que je relise plusieurs fois pour comprendre, il me faudra un certain temps pour intégrer et encore sûrement un long moment pour y cogiter et apporter ma petite pierre à ces grandes questions philosophiques...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
irène

avatar

Nombre de messages : 102
Age : 62
Localisation : St Christophe (Drôme)
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: par Francis...   Lun 28 Mai - 9:29

Plutôt que de grandes idées philosophiques, ne s'agirait-il pas de valeurs morales ???Alors, pour moi GRÖSS MEFIANCE!! Et en çà je te rejoins Francis, c'est très lié à la religion chrétienne avec ses notions de bien et de mal... Bill te dirait " tu mets tout çà à la poubelle et t'inventes autre chose!! Sinon t'es pas sorti d'l'auberge!!" Ce fut sa réaction quand j'ai évoqué les termes de "médiocrité" et d'"exellence"...
N'y aurait-il pas une attitude possible de non-jugement, de soi-même en premier lieu?
J'ai toujours été attirée par les gens dits "médiocres" parce que peut-être je les trouvais "excellents" par ailleurs , en authenticité, courage, inaténiable par le regard de l'autre...
En ce qui concerne le fric, pour avoir vécue quelques petits moments dans l'insécurité du lendemain, je trouvais çà intenable...
Mon choix de "carrière"comme tu dis n'était pas lié consciemment à celà mais je suis bien sécurisée par cet argent qui tombe tous les mois et dont je peux profiter pour assumer matériellement la famille et faire quelques petites escapades égoïstes et tellement agréables... Par contre j'ai toujours vécu avec des hommes peu autonomes sur ce plan là et çà me pose question...

La nuit porterait-elle conseil ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flo

avatar

Nombre de messages : 136
Age : 66
Localisation : Laviolle Ardèche
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: par Francis...   Lun 28 Mai - 9:36

Moi aussi , j'ai eu du mal à saisir le sens de ton message , Francis ! Si ça ne t'ennuie pas , je vais essayer de le traduire avec mes mots et ainsi tu pourras me dire si mon interprétation est fidèle à ce que tu exprimes : Notre éducation nous a conduit à intégrer qu'il fallait tendre vers l'excellence en permanence , et hair la médiocrité , tout en laissant soigneusement de côté tout ce qui touche à l'argent , sujet considéré comme trivial , voire malsain . Aussi , il nous est difficile de trouver notre place dans ce monde si nous ne sommes pas des "élites" ,et si ,comme tout un chacun , il nous faut gagner "notre pain quotidien", et pour certains d'entre nous inventer en permanence notre outil de travail et lui attribuer une valeur qui nous satisfasse et suffise à nous faire vivre.
Je dois dire pour ma part que j'ai mis longtemps à accepter le fait que "tout travail mérite salaire" , et que j'ai eu beaucoup plus de facilité à faire du bénévolat et à en retirer une satisfaction personnelle, que de trouver ma place sur le marché du travail , et à savoir donner un prix à mes réalisations.
Je crois que j'y arrive tout doucement dans mon boulot actuel ( qui est primaire :faire à manger ....) bien qu'au niveau de mon statut social , ça ne soit pas encore réglé -mais ça avance!!! Sans Jean- Paul qui est commerçant et qui l'assume parfaitement , je ne crois pas que j'aurais pu avancer autant sur ce chemin que notre éducation ne nous a pas du tout préparé à affronter ."Regardez les oiseaux du ciel : ils n'ont pas de maison ,mais savent bien que l'Eternel , sans manquer jamais , les nourrit "....
Ca vous rappelle quelque chose , les Samud?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
irène

avatar

Nombre de messages : 102
Age : 62
Localisation : St Christophe (Drôme)
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: par Francis...   Lun 28 Mai - 9:36

Qu'entends-tu par valeur "vénale"? De qui ? De quoi ? J'ai du mal à mettre une signification derrière ce mot. Du coup j'ai regardé dans le dico:
"qui se transmet à prix d'argent, relatif à l'argent en tant que valeur d'échange, qui s'acquiert à prix d'argent ( amour vénal), prêt à se vendre pour de l'argent facilement corruptible"... çà ne me renseigne pas beaucoup plus. Je crois que pour moi c'est un "gros" mot car j'y associe le dernier sens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
francis



Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 26/04/2007

MessageSujet: Re: par Francis...   Lun 28 Mai - 20:01

La valeur venale dans ce cas c'est juste le prix (en argent ) que l'on considere devoir etre payé pour un travail ou un service .
dans un travail salarié on compte plus facilement en temp ou en énergie fournie par rapport à son salaire . Flo,tu as bien cerne ce dont je parlais et je remarque tout de meme que tu te dévalorises en disant "faire à manger" plutot que "cuisiner" !! Comme si les grands chefs avait kidnapé ce terme ,finalement mis sur le meme niveau que le marché de l'art.
Pour ce qui est de l'idée de morale plutot que de philosophie je n'ai pas l'impression qu'on puisse s'en passer,de morale,et qu' aucun de nous ni dans la famille ni parmis mes proches ne prone une quelconque ammoralité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne

avatar

Nombre de messages : 96
Age : 64
Localisation : ARZON Morbihan
Date d'inscription : 26/04/2007

MessageSujet: Re: par Francis...   Lun 28 Mai - 20:58

Si le contraire de la médiocrité est l'excellence, où peut se placer la moyenne?
Si le summum de la médiocrité est l'appât du gain et la convoitise, comment évaluer sa valeur vénale?

J'ai fait comme Irène, il m'a fallu plusieurs lectures pour comprendre le sens de ces deux phrases !
Vous avez des réflexions hautement philosophiques !! et je note que Flo est la plus prompte à philosopher…
Peut-on résumer les questions par ces 2 autres ? :
- à combien évaluez-vous votre travail ?
- estimez-vous devoir atteindre l'excellence ?
J’ai toujours été très peu payée pour le travail physique que j’ai choisi, et ça ne m’a pas empêché de le faire au mieux.
Il me semblerait juste d’avoir suffisamment d’argent pour ne pas craindre l’avenir et les coups durs éventuels, ce qui n’est pas encore le cas : je n’arrive pas à mettre un sou de côté.
Le fait d’avoir été en grande difficulté financière il y a 7 ans m’a fait ressentir cette crainte du lendemain sans le moindre kopek, au point que depuis je dois soigner ma tension artérielle en continu … ça se manifestait par des réveils brutaux en pleine nuit avec angoisses et tremblements… c’est une période où j’ai beaucoup maigri aussi parce que c’est sur les repas que j’ai tenté des économies.
Je passais mes journées à marcher pour passer le temps et je connais cette presqu’île par cœur maintenant !

Actuellement, où j’ai une plus grande stabilité de paye dans mon emploi, je n’estime pas être rémunérée justement par rapport à mes fonctions… bien que dans la norme de la convention collective ! après une trentaine d’années de travail, je suis repartie en bas de l’échelle des salaires il y a 6 ans, puisque j’ai commencé un travail nouveau pour moi d’encadrement de personnes handicapées psychiques tout en gardant celui d’entretien de jardins où j’excelle bien sûr tongue et me fatigue.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
velyne



Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Les oiseaux du ciel et les pépins de pommes   Lun 28 Mai - 21:19

Bien sur ,Flo que ça me dit qq chose !! les pépins de pommes ça amuse beaucoup en général les gens à qui j'en parle.
Mais je n'ai pas toujours constater le vérité de ces cantiques !! j'avais sans doute trop peu ou pas du tout de foi. Oh! Le mauvais esprit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
irène

avatar

Nombre de messages : 102
Age : 62
Localisation : St Christophe (Drôme)
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: par Francis...   Mar 29 Mai - 0:12

Le terme de "morale" n'était peut-être pas le bon. Serait-ce "jugement de valeur" qui serait plus juste pour exprimer ma pensée...
Le bien/le mal, le bon/le méchant...
Y'a une phrase de cantique qui m'est revenue dans la journée c'est "même le plus noir nuaage a toujours sa frange d'or" ... sunny
Celui que tu dis Florence ne m'évoquait rien mais si çà va avec les pépins de pommes alors ok...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flo

avatar

Nombre de messages : 136
Age : 66
Localisation : Laviolle Ardèche
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: par Francis...   Mar 29 Mai - 8:32

Petite remise à niveau sur le sujet cantiques: "les oiseaux du ciel " et "les pépins de pomme" ne font pas partie du même chant , mais ils évoquent tous les 2 le fait que Dieu nous fournit (magiquement?) tout le nécessaire ,et qu'il n'y a pas besoin de s'en inquiéter .La manne descendra du ciel si nécessaire . Cette vision des choses est peut-être enfantine , mais elle a baigné notre enfance précisément et nous a mal préparé à nous insérer dans un monde régi par l'argent et la concurrence . Ceci dit , ça permet aussi de relativiser et d'aborder la vie plus confiant , une fois qu'on a saisi que Dieu n'est pas un être réel mais qu'il existe en nous une réelle force (je ne sais pas comment la nommer...) qui peut nous permettre de rebondir , de supporter des moments de découragement , de désespoir .Et c'est dans ces moments-là que le troisième chant dont tu parles , Irène (qui n'est pas vraiment un cantique , mais a été écrit par Michel ? , un militaire protestant qui venait souvent à la maison et aux réunions paroissiales ) m'a été fort utile dans ma vie aux moments difficiles .Les paroles :" Le front penché vers la terre , j'allais seul et soucieux ,
quand retentit la voix claire d'un petit oiseau joyeux
Il disait "reprends courage , l'espérance est un trésor ,
Même le plus noir nuage a toujours sa frange d'or "(bis)
pour répondre à Francis , j'ai employé tout à fait volontairement les termes"faire à manger" parce que ,pour moi , ils n'impliquent pas seulement le fait de cuisiner , mais s'inscrivent dans une action beaucoup plus globale qui consiste à s'occuper de la terre pour y planter des légumes , qui seront la matière première des repas que je confectionnerai , et tout celà dans une démarche collective avec Jean- Paul et la personne qui s'occupe du jardin (cette année un garçon prénommé Olivier )
Et enfin pour répondre à Corinne sur ma rapidité à "philosopher" , c'est vital pour moi de mettre des mots sur des concepts abstraits , sinon ils m'encombrent la tête et parasitent mes pensées en permanence . Habituellement , ça se passe plutôt oralement , mais ici ça ne peut passer que par l'écrit .Ca m'a d'ailleurs poussée à me mettre au clavier , ce que j'avais soigneusement évité jusqu'à présent .C'est un peu laborieux , mais je progresse !! bisous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
irène

avatar

Nombre de messages : 102
Age : 62
Localisation : St Christophe (Drôme)
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: par Francis...   Mar 29 Mai - 20:11

Je suis épatée par la mémoire que tu as gardée de tous ces chants. J'ai l'impression que je serai incapable d'en retrouver un en entier.
Les "pépins de pomme" par exemple je n'en connais que la fin bien appuyée... pour le reste je crois l' avoir chanté un peu en automate, sans en avoir bien compris le sens. Pour moi "la frange d'or" m'a aussi souvent accompagnée et est très visuelle. J'y pense lorsque comme ces jours-ci les nuages noirs défilent laissant parfois percer le soleil. J'y ai souvent pensé aussi dans mon boulot avec les jeunes "chiants"...ou pour toujours tenter de voir le positif dans ce que j'ai vécu. C'est une de mes composantes très forte et j'entrevois que çà peut venir de l'enfance, un certain idéalisme ... (un peu benêt p't'être) drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
heldum
Admin
avatar

Nombre de messages : 170
Age : 54
Localisation : Charente
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: par Francis...   Mar 29 Mai - 21:58

ah ben moi, je le sais, les pépins de pommes:
"le seigneur est bon pour moi
et je l'en remercie
tout ce dont j'ai besoin, il me le donne
le soleil, la pluie, les pépins de pommes
le seigneur est bon pour moi"

j'ai toujours aimé les cantiques, c'est d'ailleurs le seul truc qui peut me donner envie d'aller au culte actuellement... j'étais un peu petite pour vraiment profiter de la profondeur des prédications de Papa et celles des autres ont peiné à m'intéresser.
J'ai eu une période où je culpabilisais de chanter des choses dont je ne croyais pas le premier mot, mais ça m'est un peu passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierrejane

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: Médiocrité, Excellence... (Jane)   Mer 27 Juin - 15:51

L'excellence, personne ne l'atteint. La médiocrité, je ne l'aime pas. Si je travaille je préfère que ce soit bien, pas parfait. Ce "bien" qui me satisfait moi , pas forcément les autres. Etre quelqu'un de bien, çà me parait avoir un sens.
Continuez votre périple. Bonne santé à Lise et à Elfie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
heldum
Admin
avatar

Nombre de messages : 170
Age : 54
Localisation : Charente
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: par Francis...   Mer 27 Juin - 22:16

pierrejane a écrit:
Si je travaille je préfère que ce soit bien, pas parfait. Ce "bien" qui me satisfait moi , pas forcément les autres. Etre quelqu'un de bien, çà me parait avoir un sens.

Je te suis tout à fait, Maman.
"être quelqu'un de bien", ça me paraît être la seule ambition à avoir Smile

(tu connais la chanson d'Enzo Enzo "quelqu'un de bien"?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théo

avatar

Nombre de messages : 18
Age : 28
Localisation : Villecresnes, France
Date d'inscription : 28/10/2007

MessageSujet: Re: par Francis...   Dim 28 Oct - 23:24

Bon, nouveau sur le forum, je m'intéresse.. je m'intéresse mais alors là mais avec des relectures... Shocked
Désolé silent
*Part Bosser son Devoir de philo (Ex-note : 1.5/20)*
Alaaala bien fait d'être partit en STI ^^
Bonne soirée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://graphixx.skyblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: par Francis...   

Revenir en haut Aller en bas
 
par Francis...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum transféré :: Les rubriques :: Divers-
Sauter vers: