Forum transféré


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 souvenirs de Fontenay par Sylvain (tapé par Claire)

Aller en bas 
AuteurMessage
clairon



Nombre de messages : 37
Age : 70
Localisation : Saint-Palais
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: souvenirs de Fontenay par Sylvain (tapé par Claire)   Lun 7 Mai - 17:30

Sylvain a écrit un texte de souvenirs de Fontenay et m’a demandé de le taper pour lui, en promettant que le prochain, il le tapera tout seul. Donc, ce qui suit est signé Sylvain.

Douceur, c’est un mot que j’associe maintenant à mes souvenirs, la douceur de l’enfance. Escapades. La ferme des Ruhault, une ribambelle d’enfants élevés différemment de nous, presqu’à l’opposé ; les vaches dans l’étable, une chaude ambiance odorante, le bidon de lait que je vais souvent chercher le soir au son de la voix du père Ruhault « s’il vint, sylvain pas ». Je me rappelle le jeu de foot contre le mur de la caserne, solitaire et des grosses touffes d’herbe grasse que je propose aux chevaux dans l’enceinte même de la caserne.
L’école maternelle, l’amour que je voue à Françoise Lestrade, un premier choc amoureux quand Françoise part avec ses parents pour un avenir lointain. Tiens, je prends mon vélo au guidon de course et pars sur la route de Maillezais. Je goûte la solitude. Les militaires s’entraînent à la guerre en laissant derrière eux plein de douilles blanches ; un petit bonhomme m’entraîne avec lui dans une chasse aux corneilles. Nous restons à l’affût dans une haie qui borde ses champs. Je crois me souvenir d’abord du fusil à 2 coups puis d’un coup tiré et je vais chercher une oiselle noir bleuté, encore chaude et toute molle.
Je rencontre les Ruhault qui travaillent sur une remorque à ramasser des betteraves fourragères pour les vaches. C’est dimanche midi et plus que midi. On me cherche depuis trop longtemps ! Je rentre à la maison par le jardin, laisse la douche à droite et arrive devant toute la tablée. Je reçois alors la fessée de Papa, la seule parait-il de son auguste main. Je ne m’en souviens pas vraiment mais elle fut très souvent évoquée…
L’école des Jacobins. Nous jouons dans la cour avec des billes et des petits cyclistes. Il faut d’abord fabriquer la piste autour des arbres, sur le cercle de terre au pied des tilleuls ou des platanes, des petits rebords sur la piste pour aider la bille à faire progresser le coureur penché sur son vélo… (Alain est tout à coup devant moi à vélo, nous allons à Mervent je m’accroche dans sa roue)
La plume et l’encrier, les grosses taches, le buvard, les traînées d’encre laissées par la main gauche ! M. Fagot se fâche. Il me faut essayer d’écrire de la main droite. J’en mélange vite le sens des lettres et des choses. Dyslexie, bégayement.
Je dois être un peu jaloux, pourtant tout le monde est assez ou très gentil avec moi. Je vois les Tahitiens en uniforme et je me roule par terre dans une colère dont je ne me souviens plus du tout le propos.
Marchand de bruit ! Tout ce qui peut faire du bruit me fascine : je tape sur des boites pour faire du tambour, je dois aussi savoir donner de la voix…
Le roi Mouni, je gratte son cou musculeux lorsqu’il ne parade pas sur les murs du jardin. Les dahlias sont fleuris, chaque année les bulbes sont ramassés et stockés à l’abri du gel.
A l’école, nous sommes fascinés par l’entrée du souterrain du jardin des Jacobins. J’ai la tête assez étroite pour passer à travers les barreaux de fer qui bouclent l’école et je m’échappe quelques secondes côté jardin public ; mais les récréations sont surveillées et je suis vite rappelé à l’ordre.
Ce dimanche, je vais en voyage en bus avec les diaconesses de Vux. Et je suis dorloté tout le temps du voyage par l’une d’elles qui me berce sur sa grosse poitrine. Je suis avec les anges.
Un jour, je reçois par la poste un gros colis, cadeau des Fouché, de Noël ou d’anniversaire. C’est un camion en tôle légère tout ajusté par des petites baguettes de métal. Je joue avec le camion un moment puis ne peux m’empêcher de chercher à voir à l’intérieur, et, muni d’un tournevis, je le démonte petit à petit. Seulement la tôle dépliée chauffe et se casse, me voilà incapable de le remonter. Voilà un très beau cadeau fichu !
Nous jouons souvent ensemble dans la cour ou dans la maison. Je revois les courses de petits chevaux de carton dans la salle à manger salon pourtant pas très grande, les ficelles de sept ou huit concurrents sillonnent la salle et l’excitation monte.
SYLVAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne

avatar

Nombre de messages : 96
Age : 64
Localisation : ARZON Morbihan
Date d'inscription : 26/04/2007

MessageSujet: Re: souvenirs de Fontenay par Sylvain (tapé par Claire)   Lun 7 Mai - 20:02

Jolis souvenirs Sylvain !
et qui me rappellent ton indépendance, tes jeux plutôt solitaires effectivement - enfin ! loin de toute ta tribu de frères et soeurs ! - j'espère une suite ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
heldum
Admin
avatar

Nombre de messages : 170
Age : 54
Localisation : Charente
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: souvenirs de Fontenay par Sylvain (tapé par Claire)   Lun 7 Mai - 22:13

très émouvant, ton écriture au présent et ta façon de passer d'un souvenir à l'autre... on s'y croirait.

et tes 'petits cyclistes' me renvoient à Orléans, avec Etienne (Mahé); il en avait plein, des petits cyclistes... moi ça ne m'intéressait pas beaucoup, a priori, mais qu'est ce qu'on ferait pas !!
Les circuits de billes, aussi. J'ai passé des journées entières, je crois, à faire des circuits dans la cour d'Orléans, ou des routes et des maisons en brindilles pour les petites voitures. Des fois on arrivait même à faire des villas avec piscine (avec un bout de plastique pour l'étanchéité). On jouait avec Francis et Annelise (pas sûre que ça la passionnait!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flo

avatar

Nombre de messages : 136
Age : 66
Localisation : Laviolle Ardèche
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: souvenirs de Fontenay par Sylvain (tapé par Claire)   Lun 21 Mai - 16:54

Ah , le lait chez les Ruault !!! Toute la famille attablée dans la cuisine , salle à manger , salle de séjour , chambre des grands-parents...,les poules se balladant ety picorant un peu partout , (même sur la table , parfois!) ,la soupe trempée avec du vin , tout un monde exotique qui me fascinait et m'attirait , mais plus l'écurie , les vaches , les odeurs de fumier fumant en hiver, la grange et son énorme tas de paille qu'on dévalait comme un tobogan en s'écorchant les jambes , quel délice!!! J'aimais aller garder les vaches avec Madeleine ,et m'accrocher à leurs queues pour se faire traîner ou même grimper sur le dos des plus calmes . J'aimais le bruit du lait giclant tout mousseux dans le seau métallique , son goût et son odeur inimitables etqui restent pour moi une des composantes fortes de mes souvenirs d'enfance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
irène

avatar

Nombre de messages : 102
Age : 62
Localisation : St Christophe (Drôme)
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: souvenirs de Fontenay par Sylvain (tapé par Claire)   Lun 21 Mai - 20:18

les Ruault pour moi,c'est la cuisine très sombre et surtout je trouvais çà vraiment sale,ce qui n'était peut-être qu'une impression d'ailleurs. J'aimais pas bien y aller toute seule surtout à la nuit tombante... Et puis l'écurie ne m'a jamais particulièrement attirée...En plus l'odeur du lait frais m'écoeurait et continue d'ailleurs... Berk! la peau sur le bol, çà me donnait envie de vomir... à me lire, je me trouve un peu chochote!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
heldum
Admin
avatar

Nombre de messages : 170
Age : 54
Localisation : Charente
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: souvenirs de Fontenay par Sylvain (tapé par Claire)   Lun 21 Mai - 22:26

Je pense que c'est chez les Ruault que l'on est passé, il y a quelques années, avec Papa et Maman, un jour où on était allé voir la maison du boulevard Hoche.
Il me semble que c'était juste derrière, au coin du pâté de maison, c'est un peu difficile d'imaginer que ça ait pu être une ferme...
En tous cas, ça ressemblait assez à la description d'Irène: un bazar innommable et crasseux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anliz



Nombre de messages : 20
Age : 56
Localisation : Nouméa / Paita
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: souvenirs de Fontenay par Sylvain (tapé par Claire)   Mer 23 Mai - 1:07

Merci pour cette belle page de ton enfance, Sylvain.

Je réagis juste au commentaire d'Hélène au sujet des circuits et maisons en brindilles. Je crois que je préférais faire des maisons en Légo, j'y ai passé beaucoup de temps et à inventer la vie des habitants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: souvenirs de Fontenay par Sylvain (tapé par Claire)   

Revenir en haut Aller en bas
 
souvenirs de Fontenay par Sylvain (tapé par Claire)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mes souvenirs
» Souvenirs, souvenirs et Noël...
» Soupe aux tomates claire
» une chose ne semble pas claire
» Naufrage du LERIDA le 2/03/1869 pour Marie-Claire JACQUET

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum transféré :: Les rubriques :: Fontenay-
Sauter vers: