Forum transféré


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Par Irène

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Par Irène   Mer 25 Avr - 12:46

Pour avoir essuyé quelques remarques déstabilisantes par rapport à des propos parus dans les articles du blog, je voulais vous faire part de certaines de mes réflexions :
L’exercice proposé par Hélène d’aller à la pêche aux souvenirs et de les échanger et de les publier par des textes écrits est loin d’être anodin. Il m’apparaît même par certains côtés périlleux…
Déjà, à l’écriture, chacun(e) de nous peut être assez brassé(e). Beaucoup d’énergie, de temps, de pensées précédant les textes, … ensuite l’emploi des mots, la tournures des écrits…Que dire ? et comment le dire ?
Ils ne me semblent pas pouvoir décrire une vérité objective mais au contraire beaucoup de subjectivité… Moi çà m’intéresse bien de justement entrevoir les différences de ressenti face à un vécu dans les mêmes lieux et temps. De voir comment chacun(e) peut les exprimer, ce qu’on livre de soi intime.
Je sais que pour moi, à la relecture, apparaissent des souvenirs liés à mes expériences amoureuses qui ne sont pas forcément collés à la vie familiale de façon très étroite. Sans vouloir vraiment analyser ici en profondeur je crois pouvoir dire que c’était important pour moi de les faire savoir. Pourquoi ? Peut-être pour me rassurer sur mes pouvoirs de séduction… peut-être ces relations-là ont une importance que je n’avais pas entrevu… peut-être certaine d’entres elle m’est restée un peu en travers…
Sans doute serait-il important qu’on ne se sente pas jugé(e). L’incompréhension manifestée m’a personnellement déroutée au point de prendre du recul par rapport à l’envie d’écrire, … la peur d’un retour boomerang… J’ai l’impression que je serai plus retenue dans ma spontanéité.
J’ai eu beaucoup de plaisir à me replonger dans l’atmosphère familiale, à Fontenay en particulier. J’espère que ce plaisir reviendra après un p’tit break…
J’ai énormément de plaisir à découvrir les textes de vous tous et les commentaires…
A bientôt donc… Plein de bisous… Avec beaucoup d’amour Irène 22 mars 2007
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cirquesamud.superforum.fr
Admin
Admin


Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: Par Irène   Mer 25 Avr - 12:46

visiteur_flo (le 23/03/2007 à 11h39)
J'ai lu il y a quelque temps un bouquin traitant de la "communication non violente ", intitulé : Les mots sont des fenetres,...ou bien ce sont des murs . Je l'ai trouvé fort intéressant .Quelqu'un en sait-il un peu plus sur cette approche?

visiteur_helene (le 23/03/2007 à 10h48)
en fait, j'avais comme intitulé "pièces rapportées ou morceaux choisis" mais c'était trop long alors seul le début est resté... c'était un peu du second degré, mais c'est dur à faire passer par écrit!!!
Je vais changer je pense...

visiteur_flo (le 23/03/2007 à 08h45)
Je me sens entièrement en accord avec ce que tu évoques ,Irène ! Je ressens la même implication profonde lorsque je passe à l'acte d'écriture et le même plaisir à replonger dans notre enfance partagée avec chacun sa propre sensibilité (et cela donne forcément des textes subjectifs ) La phrase qui me semble à retenir
est celle qui parle du jugement .Important en effet ,d'accepter l'autre dans sa différence (même au sein de sa famille ) Je m'aperçois aussi que cette démarche implique tous les membres actuels de la famille, même s'il ne prennent pas la parole.Je m'interroge d'ailleurs sur le fait que ca soit exclusivement les filles qui s'expriment par ce biais , et je me demande pourquoi les garçons ne sont pas encore intervenus ... Jean-paul est très interessé par le blog , mais lorsque je lui ai demandé pourquoi il n'écrivait pas ,il s'est violemment insurgé sur le terme "pièces rapportées" qu'il ressent comme négatif voire presque exprimant un rejet de ceux qui sont extérieurs à la fratrie .Peut-être faudrait-il choisir un autre terme pour désigner nos compagnons de vie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cirquesamud.superforum.fr
loo

avatar

Nombre de messages : 14
Age : 40
Localisation : sud est parisien
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Par Irène   Jeu 17 Mai - 12:19

Je pense que l'aspect subjectif des textes est très intéressant pour ce forum de "saga familiale" : il nécessite cependant pour chacun d'accepter une part d'erreur ou d'approximation dans les souvenirs, embellis ou mélangés...

Les réactions violentes sont forcément liées à cet aspect subjectif, la prise de conscience de l'écart entre la manière dont les autres nous voient, et la manière dont on se voit.

Même sur des évènements pas très anciens (1995-2000), Guillaume, Corentin et moi on a des points de vue différents, des informations différentes et des conclusions différentes, alors que nous avons à peine 7 ans d'écart... Le phénomène ne peut que s'amplifier avec le temps et le nombre de personne en jeu.

J'ai l'impression que c'est un trait de caractère très Dumas de mettre sur le papier (enfin, le papier virtuel ici) des choses qui tiennent à coeur, et de les diffuser ainsi pour en un sens faire réagir les autres. Je me demande si c'est conscient ou non, en tous cas, il est vrai que ce n'est sûrement pas la manière recommandée par la communication non violente pour renouer un contact sur un sujet compliqué.
J'ai entendu parler de la communication non violente, mais dans un contexte où elle m'a paru sujette à caution (une brochure sur l'université "terre de paix" ou un nom comme ça, qui fait un peu des formations sur tout, de la maîtrise vocale à la méditation 15 jours sans parler, ça faisait un peu sectaire)
Je crois avoir hérité de cette difficulté générale à parler de sujets qui me tiennent à coeur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flo

avatar

Nombre de messages : 136
Age : 66
Localisation : Laviolle Ardèche
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Par Irène   Ven 18 Mai - 10:24

Très interessante , la phrase traitant de l'écart entre notre propre vision de nous-même et celle(s) que nous renvoient les autres .Je crois que ç'est autour de celà précisément que se construit ce forum , et d'où il tire son interet . En tous cas , c'est ma motivation principale :Retrouver notre enfance , notre construction vues à travers le prisme des photos , des textes de chacun , c'est passionnant! Exclamation
En ce qui concerne le lien existant entre nous , je pense qu'il existe réellement , même s'il ne passe pas forcément par la parole et il ne s'agit pas ici de "renouer un contact" , mais plus de le rendre apparent , de le faire vivre , afin d'approfondir notre connaissance de nous-même et des autres membres de la famille (ce qui nous rapproche , ce qui nous est propre...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
heldum
Admin
avatar

Nombre de messages : 170
Age : 54
Localisation : Charente
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: Par Irène   Sam 19 Mai - 12:43

loo a écrit:

J'ai l'impression que c'est un trait de caractère très Dumas de mettre sur le papier (enfin, le papier virtuel ici) des choses qui tiennent à coeur, et de les diffuser ainsi pour en un sens faire réagir les autres. Je me demande si c'est conscient ou non, en tous cas, il est vrai que ce n'est sûrement pas la manière recommandée par la communication non violente pour renouer un contact sur un sujet compliqué.

Je crois avoir hérité de cette difficulté générale à parler de sujets qui me tiennent à coeur...

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi: je ne crois pas qu'on ait des difficultés à parler des choses qui nous tiennent à coeur, je trouve même que par rapport à pas mal de familles, on a tendance à échanger beaucoup (avec des sujets de prédilection...qui reviennent un peu (trop?) en boucle).
De les mettre par écrit oblige à analyser beaucoup plus que dans une conversation à bâtons rompus, et, effectivement, à être sans doute plus attentif à ce que le lecteur va interprêter -puisqu'on ne peut pas corriger le tir instantanément, que le second degré passe difficilement, qu'il n'y a pas de communication non verbale qui vient parasiter ou adoucir le propos...

Après, c'est vrai que chacun est différent quant à sa capacité à exprimer des sentiments, des sensations et à accepter les différences d'interprétations des uns et des autres.
Personnellement, ce forum m'apprend aussi que mes frères et soeurs ne pensent, ne ressentent pas nécessairement les choses de la même façon que moi, et que suivant les sujets, je peux être plus proche de l'un ou de l'autre...
ça parait absolument évident en le disant comme ça, mais en réalité je fonctionne comme si toute la fratrie, nous avions un 'fonds commun' assez large, une plate-forme d'entente qui 'allait de soi' ... (et je crois qu'il y a quand même du vrai là-dedans mais peut-être que pas tant que ça, finalement...)
bon j'arrête là la prise de tête: affraid ou Sleep , au choix... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
velyne



Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: fond comun et/ou chacun sa route   Dim 20 Mai - 18:50

Je recommence!! zut et rezut
J'ai mis longtemps à comprendre-apres quelques années d'annalyse- que nous "les enfants Dumas" n'étions pas une entité mais des individus séparés et que nous ne vivions et ne pensions pas les évènements et les sentiments de la même façon. ça peut surprendre cette réflexion de ma part mais mon indépendance farouche et ma manière de me situer à l'écart du groupe familial était plus une manoeuvre défensive qu'un vraie .....autonomie.
J'ai peu à peu dit je au lieu de nous (les enfants) et accepté que les époques-avant et après 68 par ex- les circonstances d'arrivée dans la famille étaient bien propre à chacun.
Et pourtant le fond commun est là:, l'ambiance familiale, les personnalités si differentes des parents, sans doute.
Chacun sa route est là aussi comme, pour moi,une injonction familiale.
Je suis d'accord avec Flo sur le fait que ce blog est une manière de faire vivre le lien qui n'a pas besoin d'être renoué, peut-être quand même avec Alain toujours silencieux, mais a besoin d'être un peu moins virtuel .
Et pourtant je suis aussi un peu d'accord avec Laurence que ce style de communication n'est pas la plus simple, mais l'écrit et l'intellectualisation font peut-être justement parti du "fonds commun"!
Evelyne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anliz



Nombre de messages : 20
Age : 56
Localisation : Nouméa / Paita
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: Par Irène   Lun 21 Mai - 0:19

Tous vos textes sur la communication et aussi le fait qu'on aurait un "fond commun" entre nous les enfants Dumas ont une résonnance particulière pour moi. Car même si je vis loin de vous toutes et tous depuis longtemps, et que j'en assume totalement le choix je ressens un fort attachement envers la fratrie et la sensation d'en faire tout à fait partie.
Pour ce qui est du fond commun, je pense aussi que les notions de tolérance, d'acceptation de ce qui est différent de nous (ou de moi) viennent de mon enfance. Il faut dire que petite, beaucoup de gens différents sont passés à la maison, les militaires d'outre mer à Fontenay, dont je n'ai pas de souvenirs vraiment sinon par les photos, mais aussi une fille africaine, Charité Saba du Togo je crois, Hans Yorg le suisse et beaucoup d'autres, correspondants ou autres... Je pense que peu de familles ont accueilli autant de personnes aussi diverses.
Pour ce qui est de la communication entre nous, j'ai personnellement encore un gros travail à faire la-dessus et il m'est en général plus facile de communiquer par écrit qu'oralement. j'ai parfois la sensation que mes idées ne sont pas assez claires pour arriver à les exprimer de vive voix.
Je pense que je ne me pose pas non plus trop de questions (pas assez?) et que j'agis plutôt au feeling. je crois que l'action est plus importante que la parole. alien confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
heldum
Admin
avatar

Nombre de messages : 170
Age : 54
Localisation : Charente
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: Par Irène   Lun 21 Mai - 22:54

anliz a écrit:

Je pense que je ne me pose pas non plus trop de questions (pas assez?) et que j'agis plutôt au feeling. je crois que l'action est plus importante que la parole. alien confused

mais non, tu n'es pas une martienne geek !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Par Irène   

Revenir en haut Aller en bas
 
Par Irène
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jacques Higelin
» Irène NEMIROVSKI : Suite française
» Ministre de la Santé - Irène Frachon
» Irène Grosjean...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum transféré :: Les rubriques :: Divers-
Sauter vers: