Forum transféré


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Par Florence

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Par Florence   Mer 25 Avr - 12:43

Je crois que cette rubrique est importante, car elle renvoie à un comportement quasi systématique dans notre fratrie : Affirmer haut et fort notre désir d’indépendance, et la volonté de coupure très nette avec les parents nous a conduit (lorsqu’on regarde les choses avec le recul du temps passé) presque tous à faire des choix et poser des actes peu rationnels ou précipités, voire inquiétants pour certains dans nos premières expériences d’adultes (pré-adultes serait sans doute plus juste...). Pour ma part, il était vital pour moi de quitter la maison, et la seule façon que j’ai trouvée (plus ou moins consciemment) ç’a été de fabriquer David (sans le vouloir, mais mon corps était prêt ! ) et de choisir de garder cette vie qui poussait en moi en secret – à ce sujet, c’est en revenant de la représentation de Villon au théâtre du vieux Colombier à Paris, où jouait Odile, que j’ai pris cette décision –
Je me suis servie de ce statut de mère pour affirmer mon identité face aux parents et à maman particulièrement et revendiquer ma vie.
Manque de confiance, manque d’échanges, déni de ma vraie personnalité, c’est de cela que j’ai voulu m’émanciper, et de façon radicale, irréversible.
Si aujourd’hui je ne regrette pas ces choix, j’ai encore et toujours le regret de ne pouvoir en parler sereinement et de façon dédramatisée avec papa et maman, que ceci reste un tabou…Même actuellement en écrivant ces mots, je redoute une réaction violente ou un rejet (par le silence ) de cette expression d’une facette de nos personnalités qui nous est commune à tous, frères et sœurs, acteurs plus ou moins volontaires du grand cirque SAMUD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cirquesamud.superforum.fr
Admin
Admin


Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: Par Florence   Mer 25 Avr - 12:43

heldum (le 14/04/2007 à 21h24)
C'est Evelyne qui répond de chez Hélène où je suis avec les trois petites d'emmmanuelle. Je me sens bien en accord avec tes analyses, Flo et je voulais te le dire avant de me décider à écrire sur mon départ de la maison , j'ai un peu du mal à m'y mettre mais ça va venir. A Bientôt

visiteur_flo (le 02/04/2007 à 09h44)
J'ai déjà répondu à Claire au tél sur ses différentes questions , mais j'ai envie de précises certaines choses par écrit: Il n'y a pas de rapport direct entre la pièce de Villon et la décision de garder ce bébé qui est devenu David ,sauf peut-être la prise de conscience qu'il était possible de vivre ses propres choix en dehors du cercle familial .
En ce qui concerne la lettre de reproches adressée à Claire par Maman , elle était sans fondement réel ;Je n'étais pas du tout sensible à ce que vivaient les autres à cette époque précise , bien trop occupée à résoudre mes propres dilemnes !! Je n'ai eu connaissance que bien plus tard des "péripéties amoureuses" de Claire ,et même si je les avait connues , je doute fort qu'elles aient eu un impact sur mes décisions.

visiteur_flo (le 01/04/2007 à 08h58)
Je pense que c'est l'impossibilité (douloureuse pour moi en tous cas ) de parler en confiance avec les parents des choses importantes de notre vie qui nous a amené à poser ces actes + ou - provocateurs. Je ne peux m'empecher d'y voir des affirmations maladroites de notre désir d'indépendance et de trouver notre voie propre. Il me semble que dans notre éducation cohabitaient 2 grands courants contradictoires:
1- Réalises-toi et vas au bout de tes engagements
2-Tu dois être conforme à l'iimage que tes parents t'ont inculquée , te couler dans le moule.
Comment répondre à la fois à ces 2 critères ? surtout sans pouvoir poser des mots sur ces interrogations et esayer d'y voir plus clair par le dialogue ; si mes souvenirs sont exacts , même entre nous , les enfants, nous n'abordions pas ces thèmes , et chacun se débrouillait tant bien que mal avec sa problèmatique personnelle et ses jardins secrets...

heldum (le 31/03/2007 à 21h03)
moi je m'en souviens, de ce film dont tu parles, Claire! C'était à Orléans, forcément , vu la date.
Effectivement, je crois qu'on était assez nombreux autour de cette projection, et d'après moi, ça avait été plutôt bien reçu par tout le monde... j'avais quoi? 8 ans, par là, je suppose.

visiteur_eneri (le 31/03/2007 à 14h58)
Claire, je n'ai pas de souvenirs de cette projection... Avec quel projecteur? Tu parles de Fontenay, moi je revois Manon pitchounette à Orléans...
Pour ce qui est de ton texte Flo, il est fort et bouleversant. J'aimerai que tu expliques plus la dernière phrase de ton texte que je n'ai pas bien compris. Quelle est selon toi cette "facette de nos personnalités qui nous est commune"?

heldum (le 29/03/2007 à 18h28)
c'est Claire qui te répond, Flo. Le logo d'Hélène ne veut pas décoller de la case, depuis qu'elle est passée par là, d'où elle a travaillé sur son blog. Un premier essai de commentaire ce matin a échoué et je recommence donc. Ton message m'a touchée fort. Et j'en parlerai de vive voix un de ces jours avec toi. Mais déjà, pourrais tu expliquer comment c'est en voyant la pièce de théatre à Paris, où Odile jouait, que tu as eu le déclic? Est ce pour l'exemple qu'elle te donnait? Ou autre chose? De mon côté, à ton sujet et à propos de l'enfant que tu attendais, j'ai un souvenir qui n'est en fait pas très agréable: j'ai eu des reproches, en particulier une lettre écrite par Maman où elle me disait que ce qui t'arrivait était de ma faute, parce que j'avais donné le mauvais exemple aux plus jeunes par la façon dont je venais à la maison avec Bernard après avoir été "fiancée" avec Gino.
Il y a autre chose que j'ai fait un peu plus tard et dont j'aimerais savoir si l'un de vous s'en souvient et de quelle façon: un jour je suis venue à la maison avec le film de la naissance de Manon et je me rappelle bien vous tous "les petits" autour de moi à cette occasion, dans le salon à Fontenay. Bernard était surement là aussi. Maman était là et surement que j'avais son accord ainsi que celui de papa qui avait dû nous prêter le projecteur pour vous montrer le film. Mais pas moyen de me souvenir ce qui s'est passé après. J'ai l'impression que nous n'avons pas fait de retour à propos des impressions des uns ou des autres. Le rappel de cet "évènement" me fait penser que, quand même, nous avons eu des parents qui nous ont laissé faire nos expériences à notre guise, même si ce n'était pas leurs idées, non? Le débat est ouvert. Je vous embrasse tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cirquesamud.superforum.fr
anliz



Nombre de messages : 20
Age : 56
Localisation : Nouméa / Paita
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: Par Florence   Mar 29 Mai - 7:24

je réponds au texte de Claire sur la projection du film de la naissance de Manon dont je me souviens très bien. Je ne me souviens pas avoir été choquée par ce film sauf peut-être par la nudité de Claire, et je pense que c'est surtout grâce aux livres qu'elle m'avait donné sur la vie sexuelle ( que j'ai d'ailleurs gardé très longtemps et qui on en fait disparu à Taanlo quand j'y ai vécu, en 1980, sans doute empruntés.....). Ces livres m'ont beaucoup aidé dans ma propre vie, mais j'étais aussi attirée par les sciences naturelles et j'ai très vite compris le fonctionnement des organes sexuels.
J'ai vécu ainsi mes accouchements plutôt "détendue" pourtant dans une toute petite maternité à Koumac où il y avait 9 lits quand Jane est née.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Par Florence   

Revenir en haut Aller en bas
 
Par Florence
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum transféré :: Les rubriques :: Quitter la maison familiale-
Sauter vers: