Forum transféré


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Des dimanches bien occupés / Par Irène

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Des dimanches bien occupés / Par Irène   Mer 25 Avr - 12:27

Le dimanche matin, on se levait à peu près à la même heure que les jours de semaine: il fallait se préparer pour aller à l'école du dimanche.
On cirait les chaussures, j'aimais bien et on mettait ses habits du dimanche - petites robes fleuries ou jupette et chemisier blanc -
Puis on partait vers le temple. On passait d'abord devant la caserne puis on descendait. Dans cette rue, à droite, y'avait le magasin de meubles Kaléka.
L'école du dimanche et diverses activités paroissiales se tenaient dans des locaux attenant au temple. Il y avait aussi l'école du jeudi, les cadettes avec Suzel - toute jolie, brunette pimpante. Dans le jardin, on ramassait des fraises qu'on mangeait sur place. Miam!
J'accompagnais parfois maman au culte mais sûrement pas tous les dimanches...(Je ne sais pas trop ce qu'on faisait sinon). Papa m'impressionnait avec sa robe noire de pasteur.
Dans le temple, je lisais sans relâche les dix commandements d'un côté et le Notre père de l'autre, finissant par les savoir par coeur.
Je me souviens d'un spectacle de Noël ou j'étais le Diable en personne habillée tout de rouge..."Vade retro, Satanas!" J'ai su longtemps mon rôle par coeur mais ai fini par l'oublier...
A la sortie du culte , il fallait dire bonjour à plein de monde. Parfois de grands groupes de Tahitiens et quelques Calédoniens se retrouvaient là et on prenait des photos. Ce n'était pas rare que Maman en invite quelques-uns à déjeuner. La table était alors bien animée.
En ce qui concerne les activités paroissiales, y'avait la confection du bulletin ( j'ai oublié son nom, c'était peut-être tout simplement"Le Bulletin"):ça se passait à la maison et on se disputait la place à la machine à écrire mais pas celle pour les plier et les agrafer...
Les distribuer non plus n'était pas particulièrement rigolo: il fallait trouver les rues, faire des kilomètres jusqu'en haut de la ville...C'était souvent moi qui m'y collait je crois.
C'était peut-être à ces occasions-là que je m'arrêtais au Parc Baron. C'était super les grandes buttes de terre à escalader puis à redescendre en courant ou en roulant...

Côté paroisse encore y'avait des rencontres parfois à l'Hotel Fontarabi: je me souviens d'une avec beaucoup d'Africains, ils chantaient, dansaient et on regardait des diapos je crois.
Sinon on allait parfois à Bois Tiffray: les grandes tablées, les grandes qui servent - je me souviens d'Yvane Alison.
Là aussi, sans doute notre dernière année à Fontenay, nous avions passé un week-end entre jeunes et (très peu) dormi.Devait y avoir Corinne et Florence et peut-être Sylvain.
Souvent dans ces occasions-là, je me faisais remarquer en faisant celle qui parle la nuit par exemple ou bien la somnanbule ou encore en en "faisant des tonnes" auprès des garçons.
Ils m'attiraient souvent plus que les filles que je trouvais un peu gnan-gnan. Ca m'est resté longtemps...
Un autre lieu de rencontres paroissiales, c'était le Château de Chassenon. Une année, sans doute inspirés par les voyages de Claire en Grèce, nous étions déguisés en Grecs avec les grandes chaussettes blanches à pompon rouge et les vêtements bleus et blancs. J'avais gagné une plante aussi à la tombola. (super intéressant, l'info!)

Pas très souvent, on partait se baigner à La Faute sur Mer où on retrouvait parfois les Alison qui avaient une propriété avec des petits bungalows. J'aimais bien ces équipées en famille.
J'ai un souvenir très précis des lieux car j'y suis revenue quelques années après avec Corinne et...un certain Frédéric . On était parties d'Orléans et il nous avait rejoint dans le train à ma grande surprise...C'était une belle déclaration d'amour et c'est dans le plus grand bungalow, bien aménagé que nous nous sommes timidement dit "Je t'aime". C'était mon premier grand amour...Moi j'étais aux anges (ça avait un goût d'aventure et d'interdit...) mais Corinne devait s'ennuyer ferme...Elle avait pris des supers coups de soleil...
Et puis j'y suis encore revenue avec Bill et Lou, y retrouvant Claude Voisin et ses trois garçons.

Des fois aussi, on partait à pied le long de la Vendée ou jusqu'à Saint Médard ou bien encore au Jardin de L'Hotel de Ville. Y'avait un but de balades aussi, c'était pour aller chez la couturière dont j'ai oublié le nom...Elle m'avait pris mes mesures pour je ne sais quel vêtement...Je me souviens précisément de la maison et de son jardin.

Ou alors on restait à la maison: y'avait parfois des familles amies qui venaient avec les enfants. Quand y'avait des garçons de mon âge ou un peu plus grands c'était bien. Faut dire que nos frères étaient en nombre limité et puis surtout que les écoles n'étaient pas mixtes...
Les dimanches pluvieux, on passait l'après-midi à jouer tous ensemble: le petit Bac, le jeu du dictionnaire, le monopoly, le nain jaune ( j'adorais, j'adore toujours...), les jeux de cartes: la crapette (avec Corinne), le huit américain, la belote (ça, c'était plutôt en vacances)...

On pouvait aller se promener aussi dans la Forêt de Mervent avec la grande statue de la Fée Mélusine, cueillir des jonquilles ou des ficaires (ce nom de fleur, je m'en souviens super bien parce que je l'avais placé dans une rédaction et la maîtresse m'avait laissée longuement tâtonner pour trouver l'orthographe du mot essayant toutes les possibilités de faire le [kè]...y'en a un paquet!), ou bien aller se baigner au Lac de Mervent.
Des fois on y restait pique-niquer le soir. C'était super! C'est là que j'ai eu ma première apparition d' une belle chèvre blanche, papa m'a accompagnée pour essayer de la suivre mais on ne l'a jamais retrouvée...Le mystère reste entier d'autant plus que j'ai eu d'autres apparitions de ce genre à diverses occasions...( toujours une chèvre blanche...)

Et puis y'avait le champ de marguerites, c'était génial! On courait dans les marguerites plus hautes que nous, enivrés par les pollens et le soleil printanier.

Une fois aussi, j'étais allée au cinéma avec Evelyne (vers 10 ans, c'était mon premier film). C'était "La case de l'Oncle Tom"... Je sanglotais comme une madeleine et Evelyne, gênée, avait beau me dire d'arrêter, ce n'était pas possible. Trop triste, ce film!

Et puis y'avait la piscine, juste en face de la maison, mais ça c'était les dernières années parce que avant, c'était un grand champ avec un super talus escarpé. On y allait peu je crois.
Sinon ça me rappelle un autre champ où on allait cueillir des mûres et construire des cabanes mais d'où on s'était fait sortir violemment, juste invectivés par une voix d'homme "foutez-moi l'camp d'là!". C'était d'autant plus inquiétant qu'on n'avait vu personne! On a décampé vite fait et je n'ai plus jamais voulu y retourner. Je ne sais plus avec qui j'étais...Est-ce que quelqu'un se souvient?

Donc la piscine! Deux bassins dont un grand avec deux plongeoirs. J'adorais m'élancer puis sauter du grand plongeoir de 6 mètres (!?) sauf qu'un jour y'avait un baigneur dessous et que je me suis retrouvée accrochée par les mains au bord de la planche. L'effet était un peu râté! Je n'ai jamais su plonger... C'est Odile qui nageait bien et elle était remarquée par la gente masculine, que quand elle n'était pas là, ils nous demandaient de lui donner quelque message... Ca a du arriver une ou deux fois!

Et puis quelques virées en vélo. Avec Corinne et Sylvain on avait pédalé jusqu'à Maillezais où on pouvait entrer autour de l'Abbaye sans problème.
Peut-être, sans doute, avons nous fait quelques tours en barque sur la Venise Verte mais les souvenirs que j'en ai sont plus récents.
Parfois, moi, j'allais à Charzais dans la Famille Thibaud où j'avais mes copines Sylvie et Annie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cirquesamud.superforum.fr
Admin
Admin


Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: Des dimanches bien occupés / Par Irène   Mer 25 Avr - 12:28

visiteur_eneri (le 10/02/2007 à 18h26)
Mon totem aux éclaireuses était Youric et le qualificatif "franche". Avant les éclaireuses on s'appelait les cadettes non?
j'ai de bons souvenirs des clan libres à Orléans... Les camps c'était chouette! J'ai le souvenir qu'on était bien responsabilisées et très libres...

visiteur_Corinne (le 05/02/2007 à 22h34)
c'était les Eclaireuses et mon totem était Maya l'abeille... bien avant le dessin animé !!

visiteur_Corinne (le 04/02/2007 à 20h46)
En fait ça m'étonnerai que tu te rapelles Bois Tiffray, je ne suis pas sûre d'y être allée, c'était l'affaire des catéchumènes et en 1967, date à laquelle on est partis de Fontenay, tu n'avais pas l'âge... Par contre je me souviens de Vux (ou Vix ??) où nous sommes allées passer des nuit avec les louveteaux ou ... comment on nous appelait quand on était scoutes après les louveteaux ??
Sur la route de Maillezais, je me souviens d'une balade pendant laquelle un bonhomme avait arrêté sa voiture à notre hauteur et nous avait demandé si on était les enfants Dumas... ça nous avait un peu scotchés et fait peur. En fait je crois que c'était un cousin à Papa... Chalmain ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cirquesamud.superforum.fr
 
Des dimanches bien occupés / Par Irène
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» comment bien écouter 1 enfant de 8 ans ?
» UN BONNET SUPER SIMPLE... ET BIEN CHAUD !
» stephan gendron au show du matin WOW! bien dit!!!!
» Bien le bonjour à tous
» Humour bien noir comme je l'aime !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum transféré :: Les rubriques :: Fontenay-
Sauter vers: