Forum transféré


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Choisir son travail

Aller en bas 
AuteurMessage
loo

avatar

Nombre de messages : 14
Age : 40
Localisation : sud est parisien
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Choisir son travail   Mer 25 Juil - 17:14

Suite aux différentes rubriques sur l'argent, l'excellence, comment prendre son autonomie et quitter le giron familial, je m'interrogeais sur les raisons qui nous font choisir notre voie professionnelle, s'il s'agit de choix ou de "non choix".

Pour moi je me souviens que c'était un choix, qui a été fait quand j'étais en prépa, je faisais un stage de secourisme à Brest et je logeais chez Jo (le plus jeune frère de papa). Qui m'a demandé ce que je faisais comme études, et pour faire quoi; comme la réponse "ingénieur" n'était pas suffisante pour lui (et oui, ingénieur ça veut tout et rien dire), il m'a "tannée" jusqu'à ce que je réfléchisse à la question et que je lui dise que c'étaient les énergies renouvelables et les économies d'énergies qui m'intéressaient.

Suite à quoi, je me suis intéressée plus à ce domaine et j'ai recherché là dedans (l'école d'ingénieur, puis le boulot qui va après).
Comme quoi c'est une conversation avec un oncle que je ne vois pas tous les jours qui m'a poussée à me déterminer, jusque là, c'était "je fais ça parce que je le peux".

Ensuite, il y a la question de l'écart entre le choix initial que j'ai fait, et le quotidien du boulot... forcément un peu décevant, parce que ce n'est pas tous les jours qu'on conçoit une chaufferie au bois ou un puits de géothermie...

Et pour vous, choix ou non choix?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guillaume



Nombre de messages : 22
Age : 37
Localisation : St Marc sur Couësnon
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Choisir son travail   Ven 27 Juil - 11:55

pour moi c'est un non choix puisque c'est la curiosité envers les choses et la matière qui m'a poussé jusqu'à la recherche sur les matériaux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
heldum
Admin
avatar

Nombre de messages : 170
Age : 54
Localisation : Charente
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: Choisir son travail   Ven 27 Juil - 15:45

En ce qui me concerne, je trouve difficile de trancher entre "choix" et "non-choix" ...
J'ai été longtemps -et avec plaisir-étudiante grâce au boulot de pionne que j'ai pu avoir assez rapidement (car, même 'de mon temps', la bourse était loin d'être suffisante pour vivre de façon indépendante... je crois que c'est pire maintenant Mad) et en fait j'avais assez peu réfléchi aux perspectives de boulot dans ma branche (biologie). Après ma maîtrise, j'ai fait une année supplémentaire pour m'orienter vers la pédologie (les sols) et je devais intégrer, aux dires de mes profs, un DEA: sauf que j'ai pas été prise et que je n'avais pas franchement prévu autre chose scratch Ca m'a fait tout drôle (en fait, la première fois que je me mangeais un échec un peu raide...)

Du coup, je me suis dit qu'il allait quand même falloir trouver un moyen de subsistance (j'avais quand même 26 ans...) et l'Education Nationale me tendait les bras cheers avec ses 2 ans de formation rémunérés contre la signature d'un contrat pour 10 ans (j'ai eu du mal à le signer celui-là Neutral ).
Donc l'enseignement n'était certainement pas une vocation mais j'ai le sentiment, à l'intérieur de ce 'non-choix' de départ, de faire des choix qui m'ont permis de varier beaucoup la façon d'exercer mon métier, et aussi de continuer à étudier de nouvelles choses... (prof de français aux Pays-Bas, prof d'anglais au primaire en France, psy scolaire maintenant, et je ne désespère pas de trouver encore une autre branche d'activité avant l'âge de la retraite...)

Bref: à 18 ans, je parlais d'être juge pour enfants, ça a pas mal de points communs avec psychologue scolaire et en fin de compte, je préfère ma position actuelle à celle de magistrat!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flo

avatar

Nombre de messages : 136
Age : 66
Localisation : Laviolle Ardèche
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Choisir son travail   Sam 28 Juil - 15:58

En ce qui me concerne , au niveau professionnel , je dois dire que c'est un peu le bronx ! Mon choix initial s'était porté sur un métier "social" , et c'est en tant qu'éducatrice "pré-stagiaire " ( c'était comme ça qu'on appelait les ceusses qui démarraient sans formation , direct dans la cage aux lions , quoi !!) , mais comme je l'ai déjà évoqué dans une autre rubrique , j'ai toujours eu du mal à m'intégrer dans des équipes dites éducatives , et dans les systèmes (assez répressifs à l'époque ) et méthodes utilisés dans les boîtes que j'ai fréquentées , donc j'ai cherché autre chose . D'abord dans la même branche , mais dans des "lieux de vie", puis dans d'autres directions , Horticulture , entre autre , et j'ai pris ce qui se présentait et qui ne me semblait pas trop éloigné de mes compétences .J'ai fait pas mal d'intérim , sur les chaînes à Dior , dans les bureaux à Quelle, dans un élevage industriel de poules à ramasser et trier les oeufs par calibres ....Puis , j'ai quand même fait une formation d'éducatrice et j'ai obtenu mon dîplome en 83 ( David avait 11ans et Mélanie 3ans ) Ensuite , mon diplome en poche , je n'ai plus travaillé comme éduc ( logique , la nana !! ), mais j'ai animé des stages d'insertion de jeunes en echec scolaire , au sein d'une SCOT. Jusqu'en 86 , où j'ai suivi Jean-Paul dans le sud , et où je l'ai secondé dans ses activités de commerçant . Dans tout ce parcours assez sinueux , la chose essentielle qui m'a guidée , c'est la motivation financière , dans le cas de l'interim en particulier , et l'intéret que je portais aux différents postes que j'ai occupés . Pour moi , le dicton " il n'y a pas de sots métiers " me semble parfaitement fondé !! Puisque , de toutes façon , il nous faut gagner notre croûte , autant que ce soit formateur ... J'ajoute pour en finir qu'on apprend à tout âge , puisque j'ai démarré un boulot de jardinière - cuisinière à 50 ans passés , et je ne cesse d'y trouver de nouvelles richesses . cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corinne

avatar

Nombre de messages : 96
Age : 64
Localisation : ARZON Morbihan
Date d'inscription : 26/04/2007

MessageSujet: Re: Choisir son travail   Sam 28 Juil - 22:14

J’ai l’impression d’avoir toujours été attirée par le jardin : j’observais Papa à Fontenay qui chaque année replantait les dahlias mis en cave l’hiver précédent, s’occupait des « tigres » du poirier (– qui piquaient !); semait capucines et autres fleurs annuelles. Il y avait aussi un bon parterre de muguet tout au fond du jardin, et le jasmin qui embaumait près de la fenêtre de la salle à manger, le catalpa avec ses gousses géantes (qui en a pris une dans l’œil un automne ?), le lilas… etc… j'aimais aussi être dans le jardin à Laval avec Pépé quand il faisait son potager.flower

Quand il s’est agi de choisir une voie dans ma scolarité je n’avais pas la moindre idée : en 1ère L, je faisais de l’anglais, de l’italien et aurait dû être littéraire dans cette section mais ça ne me menait à rien qui m’intéresse et c’est à ce moment là que j’ai choisi une filière technique. J’ai dû passer le bac en 1972 – que je n’ai pas eu – avant d’intégrer le CFPA en 1ère année de BEP alors que j’avais dépassé l’âge pour y être inscrite (à 18 ans j’avais au moins 2 ans de retard par rapport aux garçons de cette filière, tous déjà manuels, fils d’agriculteurs ou de pépiniéristes et je me suis particulièrement ennuyée en leur compagnie quoique j’ai appris à jouer à la belote, au tarot…!)jocolor
J’ai eu tout à apprendre : les gestes adéquats, les moteurs des engins confused à reconnaître les plantes et leurs noms ce qui est plutôt intéressant, leurs modes de multiplication et tout ce qui m’a toujours été utile depuis.

Mon idée en choisissant l’option « jardins et espaces verts » était de faire du beau autour de moi. C’est ce que je trouve le plus enrichissant… ! même si ce n’est pas mon porte-monnaie qui gonfle !!
Les quelques boulots que j’ai pu faire – pour me nourrir – en dehors de ceux concernant les plantes et les jardins n’ont pas été particulièrement attractif : j’ai vendu des chaussures en super marché, ce qui m’a fâché définitivement avec la vente…
J’ai aussi passé deux années comme assistante maternelle et je n’ai pas trouvé ça facile du tout : non seulement on doit être complètement disponible, selon les horaires des parents, mais en plus les revenus étaient alors complètement insuffisants – ça ne parait plus être le cas, tant mieux ! Je ne me suis pas sentie assez libre de mon temps, trop confinée chez moi ; et occuper les enfants des autres n’était pas aussi chouette qu’occuper les miens !geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
irène

avatar

Nombre de messages : 102
Age : 62
Localisation : St Christophe (Drôme)
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: Choisir son travail   Ven 10 Aoû - 16:55

Je n'ai pas vraiment l'impression d'avoir choisi mon boulot mais qu'il me correspond plutôt bien... Il se serait "imposé" à moi...
Je suis sûre qu'au départ c'était un métier en rapport avec le corps que je voulais faire et avec de jeunes enfants,. Y'avait une éduc sportive, en primaire, qui intervenait avec les classes à qui j'aurai bien voulu ressembler. Je me souviens les jours de pluie, elle venait nous faire dérouler le dos: "tête dos rein". C'est ce boulot-là que j'aurai aimer faire... Et puis on m'a déconseillé d'essayer de passer le creps ( je ne sais toujours pas pourquoi) et plutôt conseillé de faire instit et après de me spécialiser en sport...Pas vraiment de filières dans ce sens...
Donc me voilà élève-institutrice avec un p'tit salaire bien appréciable à 18 ans. La pédagogie, le "comment" on apprend m'a toujours passionné et à la fin des 2 années de formation, je n'avais pas mon compte et me trouvais bien légère et jeunette pour me retrouver en face d'une classe. D'où ma demande de spécialisation pour encadrer des enfants déficients intellectuels, acceptée.
Une fois spécialisée, j'ai connu un grand nombre de structures- Classes de Perf, ENP, IMP, IMPRO, CLIS puis maintenant RASED... toujours avec des enfants ou adolescents "en difficulté". J'aime bien: on est obligé de 'décortiquer' les apprentissages et de s'intéresser de près à 'comment fonctionne le cerveau'.
Je me suis mise en disponibilité deux ans et ai essayé divers boulot, sommelière en Suisse entre autre, mais l'incertitude du lendemain est vraiment trop difficile pour moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Choisir son travail   

Revenir en haut Aller en bas
 
Choisir son travail
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» que choisir: accès gratuit au site pdt 30 j
» Quelle machine à pain choisir ?
» Sociologie du travail
» Choisir la bannière définitive pour notre forum (fini)
» norme du travail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum transféré :: Les rubriques :: notre rapport à l'argent-
Sauter vers: