Forum transféré


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 autonomie, indépendance

Aller en bas 
AuteurMessage
pierrejane

pierrejane

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: autonomie, indépendance   Mar 17 Juil - 15:52

De Jane. Je réponds à l'une de vous. J'ai bien aimé vous voir autonomes. Cà me soulageait, mais c'était aussi par "philosophie". J'ai été abonnée, entre 12 et 16 ans à un petit livret mensuel, le " cahier de Pestalozzi (?)" et qui prônait l'enseignement de Montessori ( repris par Freinet: il n'y avait pas de différence entre garçon et fille. Je suis aussi persuadée qu'il faut "être" avant de chercher à "avoir"Et si la femme se fait "avoir", c'est qu'elle n'"est" pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clairon



Nombre de messages : 37
Age : 70
Localisation : Saint-Palais
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Belle philosophie!   Jeu 19 Juil - 12:47

Je me retrouve complètement dans ce que tu dis là, maman! Et je trouve ta dernière formule très parlante.
C'est sûr que tu nous l'as transmis, cet appel fort de l'indépendance et de l'autonomie, le plus tôt possible. Je crois que chez mes enfants aussi, la transmission est passée et que ça m'a toujours semblé un atout très appréciable qu'ils possèdent par rapport à d'autres jeunes plus englués dans leurs relations familiales, avec leurs parents en tout cas.
Quant à la maison ouverte, c'est aussi celle qu'on pratique chez nous; notre "petit dernier" - qui vient quand même d'avoir 18 ans - Vincent donc, est même un fan assidu des copains à la maison; en cette période d'été, dans le jardin sous tentes, ils se retrouvent le plus souvent possible et Vincent trouve quelquefois avec regret que la récoproque n'est pas toujours là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flo

flo

Nombre de messages : 136
Age : 66
Localisation : Laviolle Ardèche
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: autonomie, indépendance   Dim 22 Juil - 8:15

Moi, je me suis fait reprocher (par Mélanie , notamment ) de vouloir "me débarasser " de mes enfants avant qu'ils ne soient complètement prets à voler de leurs propres ailes . C'est vrai que l'idée d'avoir un " Tanguy " indécrottable du giron parental m'est assez insupportable !! Plus que l'envie que les enfants quittent tôt le nid , c'est le besoin qu'ils choisissent une voie autonome rapidement , et dans le cas de Mélanie , ça n'était pas très clair ....
Pour David aussi , j'avais même fixé une date limite ( 25 ans ) où il lui fallait être financièrement autonome . Je crois qu'il en a un peu souffert , il aurait aimé me sentir plus solidaire de ses choix d'études longues , sans forcément de débouchés à la clef . Comme nous avons peu échangé sur ce sujet précis , je lui laisse la parole ,( s'il veut la prendre! ) . Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David

David

Nombre de messages : 1
Age : 46
Localisation : Moux, Aude
Date d'inscription : 28/06/2007

MessageSujet: Re: autonomie, indépendance   Dim 22 Juil - 16:25

flo a écrit:
Pour David aussi , j'avais même fixé une date limite ( 25 ans ) où il lui fallait être financièrement autonome . Je crois qu'il en a un peu souffert , il aurait aimé me sentir plus solidaire de ses choix d'études longues , sans forcément de débouchés à la clef . Comme nous avons peu échangé sur ce sujet précis , je lui laisse la parole ,( s'il veut la prendre! ) . Smile

Salut tous !
Bon, je sens que là, y'a comme un message subliminal. Ca fait quelques appels du pieds que je reçois de la part de ma mère qui veut en découdre, visiblement. Wink
Alors, en effet je me souviens de discussions animées et même tendues où il m'était reproché :
1) d'abord d'être à la charge de sa famille, puisque je vivais sous son toit sans rien rapporter (et aussi peut-être sans trop participer activement aux travaux domestiques quotidiens, je le reconnais). Mais ça c'est terminé assez vite, puisque lorsqu'il m'a été demandé de payer un loyer j'ai réagi assez vivement en quittant cette maison qui n'était donc pas la mienne. Et je me suis démerdé pour ne jamais avoir à y réhabiter.
Question : pour mes 2 frangins, les choses ont-elles été posées dans les mêmes termes ? Doivent-ils participer financièrement aux revenus familiaux ou s'affranchir totalement du foyer en devenant autonomes (en se payant seuls leurs loyers, leur bouffe, leurs études...) ? J'espère franchement qu'ils n'auront pas à galérer comme Mélanie et moi pendant nos quelques premières années "d'indépendance financière"...

2) ensuite d'être à la charge de la société en ma qualité d'étudiant. En plus, j'étais un étudiant qui revendiquait (à la maison comme à l'Université) le droit d'étudier pour le plaisir d'apprendre, pas forcément pour se mettre en position de décrocher un emploi. Ca c'était dur à avaler, apparemment ! (Mais ça l'est pour beaucoup de gens, je crois... J'etais très minoritaire, même au conseil d'administration de la fac, où j'étais regardé comme un extra-terrestre quand j'émettais cette idée d'élévation du niveau général de connaissances de la nation et des individus... qui était pourtant dans le préambule de la loi Savary 84...). Bref, revenons à nos moutons :
Quand j'ai émis l'idée de devenir fonctionnaire de l'éducation nationale ou de la recherche, il y avait encore ce reproche suitant, d'être improductif et à la charge de la société. Heureusement je ne suis pas devenu fonctionnaire, finalement, ça nous évite des débats...

Donc, oui, c'était inconfortable d'habiter dans cette maison. A l'époque j'avais mis ça sur le dos de Jean-Paul, cette idée de me faire payer un loyer. Mais tu l'as toujours couvert, alors je pense que tu étais co-responsable de cette décision qui a provoqué mon départ non choisi. Tu avais donc rempli ta mission : j'ai été autonome bien avant 25 ans (en tous cas, sans dépendre financièrement de ma mère).

Et pour en finir avec les griefs anciens il m'était aussi resté en travers de la gorge le fait d'avoir été obligé (forcé, contraint, imposé...) d'aller travailler à la boutique de Jean Paul, un été, alors que je n'en avais absolument pas envie et que j'avais d'autres choses passionnantes et personnelles à faire (commencer à bosser au centre équestre).

Mais aujourd'hui je n'ai plus de rancoeur flower , pour moi, la page est tournée. Je crois avoir la faculté très prononcée d'oublier rapidement tout ce qui me gène pour ne me concentrer que sur ce qui me plait... Ma vie n'en est que plus agréable ! sunny
Et je ne sais pas trop pourquoi tu cherches à relancer ces discussions, devant 6 milliards de témoins potentiels ? Envie d'expier des fautes que tu te reproches ? Twisted Evil

David.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heliotherma.fr
flo

flo

Nombre de messages : 136
Age : 66
Localisation : Laviolle Ardèche
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: autonomie, indépendance   Lun 23 Juil - 18:11

Non , non , David , il ne s'agit pas d'"expier" (quel drôle de mot!! ) , mais de comprendre des choses qui m'ont toujours interrogée , d'autant plus qu'il n'y a jamais eu d'explications claires sur ce sujet entre nous , ça fonctionne plus dans le ressenti , et faut croire qu'il m'est important d'aborder ces questions même longtemps après , puisque j'ai abordé ce sujet tout à fait consciemment , en attendant des réponses. Je ne suis pas sûre que Mélanie ait galéré financièrement , comme tu le dis . Elle , ce qu'elle disait, c'est qu'elle serait bien restée dans le cocon un peu plus longtemps , il me semble . Mais , en ce qui te concerne , c'est vrai que je suis encore aujourd'hui en lisant ton texte , assez étonnée quand je constate que tu ressens comme un "dû" parental d'accepter la présence d'un ado absolument autonome , et pas du tout concerné par la vie familiale , sans contrepartie , ni en temps , ni en fric .On ne peut pas prendre sans rien donner , il me semble ? Ou suis-je dans l'erreur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
heldum
Admin
heldum

Nombre de messages : 170
Age : 54
Localisation : Charente
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: autonomie, indépendance   Mar 24 Juil - 1:13

heuuuu... j'voudrais pas déranger mais juste signaler que vous avez aussi la possibilité de vous envoyer des 'messages personnels', en utilisant la touche 'mp' ou 'pm' (chais plus) flower flower flower

c'était juste, comme ça, en passant.

Personnellement, ça ne m'a pas gêné de 'galérer' pendant mes quelques (!!) années d'études (j'ai été aussi particulièrement improductive Laughing ). Je trouve que ça m'a plutôt apporté, mais effectivement, mon départ à 18 ans était choisi et assumé. J'étais assez fière de moi par rapport aux copains de fac qui rentraient le WE faire leur lessive chez papa/maman et revenaient avec de quoi remplir le frigo pour la semaine.

Sinon, entièrement d'accord avec toi, David, concernant "le droit d'étudier pour le plaisir d'apprendre, pas forcément pour se mettre en position de décrocher un emploi", mais là, je rejoins Flo, ça me semble aller de pair avec une indépendance financière relativement rapide, à moins d'avoir des parents plus qu'à l'aise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flo

flo

Nombre de messages : 136
Age : 66
Localisation : Laviolle Ardèche
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: autonomie, indépendance   Mar 24 Juil - 5:12

Pour moi , l'idée , ce n'est pas de régler des différents personnels avec mes enfants , je suis d'accord , ce n'est pas le lieu idéal , mais je crois que cette rubrique peut susciter un débat de fond qui concerne tout un chacun , vu que tout le monde est appelé un jour à devenir adulte et responsable de sa propre vie et avoir à se trouver dans la position de parent après avoir été enfant . king . Je suis en tous les cas super contente que David qui reste trop peu impliqué dans la famille , à mon goût ( par tempérament personnel plus que par choix , je crois ...) profite lui aussi de cet outil assez fabuleux du forum Samud et qu'il constate que la famille , ça peut être autre chose qu'un truc lourdingue , dont on ne peut pas se dépétrer flower flower
J'en profite pour lui dire que , quels que soient les tensions et les difficultés qu'on a pu vivre , je l'aime et je suis fière de ce qu'il fait de sa vie !! Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flo

flo

Nombre de messages : 136
Age : 66
Localisation : Laviolle Ardèche
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: autonomie, indépendance   Mar 24 Juil - 5:17

heuuu où c'est qu'elle est , la touche dont tu parles , LN ??? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flo

flo

Nombre de messages : 136
Age : 66
Localisation : Laviolle Ardèche
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: autonomie, indépendance   Mar 24 Juil - 5:58

J'lai trouvée , la touche mp , encore une possibilité supplémentaire de ce forum , incredible !!!! merci , LN Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corentin

Corentin

Nombre de messages : 18
Age : 33
Localisation : Morlaix
Date d'inscription : 26/04/2007

MessageSujet: Re: autonomie, indépendance   Mer 25 Juil - 17:23

Pour ma part je n'ai pas encore quitté la maison paternelle mais je n'ai pas non plus réussi à aller à la fac étudier pour le plaisir d'étudier...
Je m'y suis plutôt ennuyé et j'attaque une licence pro en 1 an, pour avoir un métier assez rapidement (technico commercial en emballage et conditionnement pour ceux que ça intéresse Wink ).
Donc je prévois une situation plus ou moins indépendante d'ici 1 ans voire 2.

ps : oui je recentre le débat pour ouvrir le sujet vers d'autre cas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélanie



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: autonomie, indépendance   Ven 27 Juil - 15:00

coucou!
alarmée par mon frère sur les propos tenus sur ce blog j'arrive enfin a m'y connecter!
Pour mon cas personel aprés du recul, je ne tient aucune rancoeur sur le "coup de pied aux fesses" que l'on m'a donné. J'en avais bien besoin alors que dans ma tête je ne savais plus quoi faire de ma vie; en attente que cela me tombe tout cuit dans le bec (ce qui par ailleur, résume assez bien ma vie: lorsqu'il est presque trop tard je fait un minimum de démarches et tout se débloque comme par enchantement!).
actuellement je suis plutôt partisane de ce coup de pouce que donne les parents aux enfants en leur réclamant l'autonomie et raconte à qui veut l'entendre mon histoire personelle afin qu'elle serve d'éxemple.
Je suis néamoin étonnée de la philosophie famillialle ;il semblerait que la méthode Montésouri nous ait tous pousser dehors de générations en générations!
a plus tard, Mélanie
geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
heldum
Admin
heldum

Nombre de messages : 170
Age : 54
Localisation : Charente
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: autonomie, indépendance   Ven 27 Juil - 15:18

Mélanie a écrit:
il semblerait que la méthode Montésouri nous ait tous pousser dehors de générations en générations!
a plus tard, Mélanie
geek

ben v'là que ça va être de la faute à Montessori Rolling Eyes !!!
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
irène

irène

Nombre de messages : 102
Age : 63
Localisation : St Christophe (Drôme)
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: autonomie, indépendance   Lun 30 Juil - 20:13

çà me tournicote dans la tête, cet échange entre David et Flo et je ne sais pas trop comment aborder le truc... scratch
Il me semble qu'il n'y a pas plus de dû parental que de dû de l'enfant envers ses parents...
Peut-être peut-on parler de don? Et là il me semble que c'est le parent qui est en position de donner: de la sécurité affective et matérielle, peut-être un espace de liberté pour que l'enfant ne se sente obligé de rien ( "forcé, contraint, imposé")...
Je comprends bien que le fait d'avoir pu demander un loyer pour habiter le lieu familial ait été percu comme un rejet d'"une maison qui n'était donc plus la mienne"...(je ne connais pas le contexte très précisément non plus...)
Je me souviens avoir donné un peu de mon argent à maman lorsque, à 18 ans , j'avais ma première paie d'élève instit mais çà m'apparait différent: je participais aux dépenses, de bouffe particulièrement, dans un contexte où il me semble que l'argent était loin de couler à flots... Je pense qu'ils touchaient une bourse aussi entre la 3ème et la terminale du fait que j'étais normalienne(?)

Donner gratuitement, sans attente d'un retour quelconque...
Qu'il y ait des contraintes à la vie en commun, certes mais j'ai du mal à imposer des services obligatoires à mes filles.(Je comprends par contre parfaitement qu'on en ait eu dans la famille vu le nombre...). Ce qui n'empêche pas de demander certaines aides ponctuellement ou qu'elles prennent l'initiative de faire des 'corvées' de temps à autre. C'est d'autant plus appréciable et apprécié lorsque çà se passe...(pas très souvent mais de plus en plus, il me semble). Je ne considère pas obligatoire une contrepartie matérielle ou temporelle ... pour l'instant... on verra quand elles seront autonomes ... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flo

flo

Nombre de messages : 136
Age : 66
Localisation : Laviolle Ardèche
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: autonomie, indépendance   Mar 31 Juil - 8:58

Pour moi , le fait de faire travailler les enfants ( les 2 derniers le font aussi à leur rythme depuis plusieurs années ) dans les stuctures familiales , c'est aussi un moyen de les aider financièrement tout en leur faisant découvrir le monde du travail , et je ne pense pas que ce soit perçu négativement par Pierre-Louis et Marc , bien que cela puisse être parfois contraignant . Il faut en effet préciser que ces boulots sont rémunérés à un taux négocié à l'avance par les deux parties et librement consentis , autant que faire se peut . Pierre- Louis a essayé un été ici à l'hotel , mais le boulot ne lui plaisait pas et l'été suivant , il est allé à la boutique où il se trouve plus à sa place et se plait mieux . L'argent qui leur revient est à eux et ils peuvent l'utiliser à leur guise , le placer ou le craquer selon leurs envies et leurs besoins . rabbit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flo

flo

Nombre de messages : 136
Age : 66
Localisation : Laviolle Ardèche
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: autonomie, indépendance   Sam 18 Aoû - 8:55

En relisant tout ça , je m'aperçois que ce qui est le plus difficile à négocier , c'est ce moment de transition entre l'enfance et la prise d'autonomie du jeune qui va quitter le nid . Chacun n'est pas pret au même âge , et les choix sont multiples . Et , à voir les réactions diamétralement opposées de mes 2 aînés , le tempérament de chaque enfant compte beaucoup dans ce passage délicat . L'un s'est senti rejeté ,alors que l'autre a trouvé salutaire l'incitation à trouver une voie propre et autonome . Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: autonomie, indépendance   

Revenir en haut Aller en bas
 
autonomie, indépendance
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Autonomie de la Normandie.
» autonomie et solidarité
» Depuis Avril 1456
» Le plus grand drakkar du monde.
» Barcelone (Espagne)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum transféré :: Les rubriques :: Quitter la maison familiale-
Sauter vers: