Forum transféré


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 foi

Aller en bas 
AuteurMessage
pierrejane

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: foi   Sam 14 Juil - 16:18

Mon père: Marc ( 26.5.1895 - 16.7.1986 )Je tiens mon père pour un homme remarquable. Sur le plan professionnel, il a été élève d'un école à
Paris, rue Boulard dans le 14ème arrondissement. Après avoir fait l'Ecole Normale d'Auteuil de 1911 à juillet 1914, il a commencé un poste d'instit à Boulogne, puis il a été mobilisé, puis en 1919 il est redevenu instit, et en particulier à partir de 1922, il est revenu rue Boulard et y est resté jusqu'à sa retraite en septembre 1956, d'abord comme instit encore, puis comme professeur de math et physique en Cours complémentaire. Alors je me souviens d'avoit été élève dans la même école alors qu'il y était professeur, des tas de copies qu'il amenait à la maison pour correction, de ses départs pour des cours du soir à son école, et des ses élèves particuliers àl la maison après sa retraite. Je me souviens de l'étendue de ses connaissances, en histoire ( les dates ), en technique ( les instruments de toures sortes, en noms de personnalités. Il n'avait aucun mal avec les "mots croisés qu'il faisait systématiquement et rapidement.
Sur le plan "militaire", il a été mobilisé en 14, il était soldat de 1ère classe en 15, caporal en 16, aspirant en 17 sous-lieutenant en 19, il a été remobilisé en 39 comme capitaine de réserve et démobilisé en 40. . Il a eu quatre blessures , en 15, 16 17 18. Il a reçu beaucoup de médailles de Verdun, de l'Argonne, de la Somme , la Croix de guerre et la Légion d'honneur. Je ne partage pas son goût certain pour la vie militaire, mais je reconnais que c'est un parcours remarquable.
Sur le plan religieux, il a fait bénéficier les paroisses où il s'est trouvé d'une présence et d'un attention régulières. D'abord à Paris- église Réformée de Plaisance, où il a été baptisé, où moi aussi j'ai été baptisé par les soins du même pasteur Louis Sautter, un pasteur qu'on voyait souvent à la maison. Puis à Montrouge, Clamart, Issy. Il ne manquait pas un culte, il se faisait remarquer par l'intensité de son chant pendant les cantiques. Il a été vice-président du Conseil presbytéral à Clamart. Je l'ai connu comme responsable de l'école du dimanche ( enfants de 6 -7ans jusqu'à l2-l3 ans, aussi à Clamart. Il était chargé de terminer par une leçon générale ce qui avait été dit dans les groupes. Il était partout présent, sauf cas de force majeure.
Sur le plan "musique", il jouait du violon et de l'alto. Il faisait partie d'un orchestre dit " de l'Amicale Boulard". Je me souviens en particulier de la Symphonie inachevée de Schubert où il assurait la partie d'alto, dans un concert donné dans le cadre de son école . Il n'avait aucune peine avec le solfège. Près de l'orgue de Plaisance, il me faisait faire des exercices d'audition ( reconnaître les notes et les nommer ). Il m'a poussé à étudier le piano. Au début ce n'était pas très volontaire de ma part, mais ensuite je lui ai toujours été reconnaissant de m'y avoir poussé.
Sur le plan "maison", il avait son petit coin outils dans la cave de Chatillon. Il faisait beaucoup de travaux, comme les cloisons de bois qui fermaient les côtés du "grenier", les peintures des fenêtres ou de la grille, les réparations diverses, notamment en électricité, mais aussi en autre chose. Alors mon père... c'était quelqu'un !!

Ma mère ( mêmes années 1895 - 1986 ) . Elle était sténo-dactylo à la Caisse d'Epargne. Elle a gardé ce travail, et le faisait encore ^musieurs années après notre emménagement à Chatillon en 1928 ( je crois que la famille avait été bénéficiaire de la Loi Loucheur (07-1928) qui permettait l'accèe à la propriété des classes modestes avec le concours de l'Etat ) Eklle était réservée, silencieuse. Elle se gardait toute pour sa maison, ses enfants, son jardin. Elle se méfiait des visiteurs imprévus, mais invitait assez facilement les membres de la famille: celle d'Armand Dumas, un de mes oncles, les Noblet ( Lucien et Siumonne ma marraine ), et Madeleine leur fille ( Schrèque, maintenant), la tante Emma, petite soeur de papa ( née en 1909), les pasteurs, Albert Finet ( créateur de "Réforme"), Jean-Samuel Javet. Ja'ai redécouvert il y a peu de temps que son grand-père maternel qui s'appelait Eliel Magniez était colporteur biblique. Il m'a peutèêtre trasmis un de ses gènes. Pa seulement lui, parce que du côté de mon père aussi, tout le monde était protestant, à Paris, depuis la Réforme peut-être. Elle a été très maternelle pour ses enfants, surtout peut-êttre pour Jean, le plus jeune, qui la porte aux nues. Elle a veillé à ce que " les siens" ne manquent de rien. Elle a eu des années de grande souffrance physique, des douleurs multiples partout, avant de mourir en 1986. J'ai pu l'embrasser avant sa mort à l'hôpital, mais elle n'en a vait pas été consciente je crois. Son mari l'a rejointe ( si on peut employer ce mot ) quelques mois seulement après.

Mes grand-père et grand-mère maternels. Ils ont vécu à Paris dans la même maison que nous ( rue Liancourt, 14ème arrt ) Je l'ai très peu connu lui, il s'appelait Albert et avait été boulanger à Courbevoie, puis à Paris. Il parzait que j'ai hérité de quelques-unes de ses manières: par exemple se promener en réfléchissant les mains derrière le dos. Ma soeur Monique allait lui chercher son journal et le voyait presque chaque jour.
Elle, ma grand-mère, elle avait un prénom remarquable : Zélia ( née Magniez, femme Grillers ). Elle est venue avec nous à Chatillon. Quand maman travaillait encore ( quelques années après l'emménagement ), elle tenait la maison et préparait le repas de midi. Elle était assez rude, en tous cas pas très tendre, ne parlait que pour dire le nécessaire, ne câlinait jamais, mais se rendait très utile et était très efficace. Nous l'aimions bien et la craignions un peu. Ma soeur aînée, Odette, l'a mieux connue que moi, et aurait peut-etre une opinion différente. C'est une méchante maladie qu'on ne savait pas encore soigner ( un cancer de l'estomac ) qui l'a emportée en 1938.
J'ai l'impression d'être à la fois incomplet et désordonné . Excusez-moi. Au moins j'ai fait l'effort, enfin, de me joindre aux "écrivains" de ce forum !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
irène

avatar

Nombre de messages : 102
Age : 62
Localisation : St Christophe (Drôme)
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: foi   Sam 14 Juil - 17:25

Merci papa pour ces efforts..Je ne trouve aucun désordre dans ce que tu racontes. Je n'avais jamais entendu parler de mes grands-parents avec autant de détails.
Grand mère m'apparait sous un jour nouveau ; c'est peut-être son côté "silencieux et réservé" qui m'impressionnait. Ou alors souffrait-elle en silence...Et puis je ne les ai pas beaucoup vus et connus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
heldum
Admin
avatar

Nombre de messages : 170
Age : 54
Localisation : Charente
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: foi   Sam 14 Juil - 22:19

Bel effort, Papa!! sunny

Je pense que cette fois, tu as vraiment choisi le titre, bien qu'il n'ait qu'un rapport (très) partiel avec le contenu... Question

cet exercice d'écriture n'est pas évident, mais l'avantage de cette forme (=forum) c'est de pouvoir y revenir, préciser, corriger parfois... et se rendre compte que même pour des évènement passés, on peut en avoir une vision différente - ou en tous cas, une façon différente d'en parler- selon son état d'esprit du moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flo

avatar

Nombre de messages : 136
Age : 66
Localisation : Laviolle Ardèche
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: foi   Dim 15 Juil - 20:46

L'oncle Armand , c'est celui qui était horloger , et qui avait toujours une loupe rivée sur son front ? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierrejane

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: mon oncle Armand   Lun 16 Juil - 12:43

Oui, Flo, mon oncle Armand était bien l'horloger. Il habitait Paris avenue d'Orléans. Il était marié à tante Alice ( née Jacquet), suisse. Ils ont eu trois enfants: Max, aussi horloger, que tu as peut-être vu. Il était venu à notre fête des 50 ans de mariage, et mort pas très longtemps après. Puis Madeleine, corsetière, marié à Robert Desoudun, . Puis Michel, qui faisait taxi à Paris je crois. Ma soeur Monique a conservé beaucoup de liens avec les Desoudun, qui ont habité Chatillon. Elle en a encore beaucoup avec Madeleine ( son mari est mort il y a peu )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clairon



Nombre de messages : 37
Age : 70
Localisation : Saint-Palais
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: mes souvenirs de mes grands parents paternels   Lun 16 Juil - 14:57

Moi aussi je suis très contente de lire ces derniers textes de toi, papa, parlant de tes parents et ta famille. Pour moi qui, je ne sais par quel hasard, ai été une des plus souvent accueillies à Chatillon (il me semble) j'ai appris des choses + ou - méconnues de moi, alors que j'ai dû les savoir quand même (par ex, que grand mère a longtemps travaillé à la Caisse d'Epargne...).
De l'oncle Armand, notre grand-oncle, horloger qui habitait du côté d'Alésia à Paris, j'ai des souvenirs précis puisque j'y suis allée plusieurs fois lorsque j'étais à l'école d'éducatrices en région parisienne Nord, en 1967-68. Je crois qu'il a exercé jusqu'à la fin de sa vie, il n'avait pas de boutique avec pignon sur rue, mais un atelier sombre et impressionnant où il était souvent en effet avec sa loupe sur le front. Je crois me souvenir qu'il avait plutôt une forme de commisération pour les horlogers "modernes" qui voulaient se montrer. Je me souviens qu'il avait une nouvelle femme, puisqu'elle ne s'appelait pas Alice, qui me paraissait titi parisienne plutôt gouailleuse et qui me faisait rire.
Je savais par ailleurs que, ta famille et toi, vous aviez habité dans le 14e, rue Liancourt, où tu es né d'ailleurs, papa, non? Te rappeles tu le numéro de la rue? Comme je suis souvent à Paris, ces temps ci, j'aimerais bien y faire un petit tour, comme une sorte de pélerinage, comme celui fait à Laval en 2000, avec vous 2, Evelyne et Corinne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierrejane

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 30/05/2007

MessageSujet: réponses à Claire   Mar 17 Juil - 15:36

Je suis bien né à Paris. Notre maison était je crois au 49 ( ou 47 ) rue Liancourt dans le 14ème arrt. La 2ème femme de l'oncle Armand s'appelait Odette, je crois, et croit aussi Jane. Je l'ai peu connue. Elle était rieuse, titi parisien comme tu dis, un contraste avec tante Alice qui était fort sérieuse. Merci de t'intéresser à ma prose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: foi   

Revenir en haut Aller en bas
 
foi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum transféré :: Les rubriques :: La famille de Pierre-
Sauter vers: